Quand Bélier s’énerve, cela peut être très dangereux. Chaque signe se fâche et libère toute sa colère à sa manière. Certains le font en silence, furtivement mais dangereusement. D’autres, par contre, sont remarqués et quand ils sont énervés, chaque être vivant sur la planète terre le découvre.

Lorsque vous vous fâchez, Bélier, rien de bon ne peut arriver. Mais bon, vous le savez déjà… Dans un moment de rage ou de colère vous insultez, donnez des coups de pied, maudissez la moitié du monde, vous pleurez comme un enfant, vous jetez même tout ce que vous voyez sur votre chemin mais après toute cette folie, le les eaux retournent dans son chenal. Si clair.

Vous êtes énervé par les mensonges, l’omission de la vérité même, qu’ils essaient de vous contredire tout le temps quand vous savez que vous avez raison, les injustices, sans parler de l’infidélité… Vous êtes chaleureux, oui, mais vous avez un cœur de or. Un cœur qui vaut des millions, et bien que vous soyez peut-être le pire insecte sur Terre pendant un instant, lorsque vous revenez à vos sens et voyez le temps que vous avez perdu, vous reconsidérez votre réflexion et commencez à l’ignorer complètement.

Si vous vous fâchez, c’est parce que les choses vous blessent, et elles vous blessent beaucoup. Lorsque vous passez à la phase « oubli », tout est terminé. Vous pouvez être dangereux lorsque vous vous mettez en colère, car votre impulsivité vous fait faire des choses que vous pouvez probablement regretter plus tard mais à ce moment-là vous êtes aveuglé par la douleur et rien n’a d’importance. Si le monde se termine, cela ne vous importerait pas exactement de la même manière, de plus, vous pourriez être celui qui l’a détruit aussi.

Et puis les larmes du Bélier viendront, des larmes d’avoir passé tant de temps avec les autres, des larmes d’avoir parfois détruit ta vie, des larmes d’être tombé si bas alors qu’au fond tu ne le voulais pas.

Vous aimerez aussi   Horoscope de l'amour du 13 Février du Capricorne

Share This: