L’amitié entre femmes permet d’être complice et d’apaiser les peurs, de relativiser les problèmes et d’oublier les peines

Il y a mille raisons pour lesquelles l’amitié est positive, saine et utile à l’être humain. En particulier, certaines études menées dans le domaine de la psychologie sociale et de la santé ont montré la présence d’un aspect très intéressant: le fait que l’amitié entre femmes a un impact beaucoup plus intense et positif.

C’est tellement que le sentiment de connectivité et de complicité établie devient un excellent mécanisme pour réduire le stress et l’anxiété.

En revanche, il vaut mieux clarifier un aspect essentiel: il ne s’agit pas d’avoir beaucoup “d’amis”. Pouvoir compter sur des amitiés vraies et significatives, celles qu’on ne peut guère compter sur les doigts d’une main, favorise en effet la santé et le bien-être.
Nous vous en parlons dans notre espace.

Amitié entre femmes: des liens positifs dans un monde plein de vides

Aujourd’hui, nous sommes plus connectés que jamais, mais en même temps, nous sommes également plus éloignés.

Nous avons des dizaines d’amis dans nos réseaux sociaux, nous communiquons à travers ce messager où tout est immédiat, mais où nous utilisons des émoticônes pour représenter les émotions que, dans la vraie vie, nous ne montrons pas avec la même agilité.

Nous organisons des groupes de WhatsApp et nous vous souhaitons un bonjour et une bonne nuit à travers ces canaux. Malheureusement, une plus grande interaction correspond aux lacunes qui nous donnent l’impression que «nous manquons quelque chose».

Ce quelque chose est une vie satisfaisante, dans laquelle être entouré de gens spéciaux, des gens qui nous donnent le bonheur, la sécurité avec leur proximité; êtres spéciaux à qui nous offrons notre amitié et notre complicité en échange de rien.

Vous aimerez aussi   Le défaut de personnalité qui fait que vos relations se désagrègent, en fonction de votre signe du zodiaque

Un antidote sensationnel contre le fameux vide existentiel est précisément de favoriser des relations sociales saines, dans lesquelles l’amitié occupe une place particulière, surtout si nous parlons du sexe féminin.

Les femmes réagissent différemment au stress

Pour comprendre comment et comment les hommes et les femmes gèrent le stress, nous devons nous plonger dans le monde toujours fascinant de la neuropsychologie.

Lorsqu’une femme éprouve de l’anxiété et du stress pendant une longue période, un véritable “cocktail” de neurotransmetteurs se déverse dans sa circulation sanguine. Celui-ci contient principalement du cortisol et de l’adrénaline, qui ont tendance à augmenter la pression artérielle et les niveaux de glucose.

Il existe cependant une hormone qui agit en même temps comme neurotransmetteur et qui est essentielle pour réduire l’impact de celles mentionnées précédemment: l’ocytocine.

L’ocytocine, en plus de contraster la production de cortisol et d’adrénaline, apporte le calme, apaise les peurs et procure une agréable sensation de sécurité.

Dans le cas des hommes, cependant, le stress agit de manière plus complexe:

Tout d’abord, il y a un aspect qui est intéressant en soi: ils produisent des quantités moindres d’ocytocine. N’ayant pas d’ocytocine de manière harmonieuse comme les femmes, elles ressentent davantage le désir de s’échapper ou de se battre.

Ils utilisent davantage le soi-disant confinement émotionnel, c’est-à-dire qu’ils ne s’ouvrent pas facilement pour parler de cet univers intime et personnel composé d’émotions.

Tout cela fait du stress une dimension plus profonde et plus chronique du genre masculin.

L’amitié entre femmes: une grande source d’ocytocine

Par nature, les femmes ont besoin de “se connecter” avec les autres, de construire des liens basés sur l’empathie et la reconnaissance.

Vous aimerez aussi   20 choses que vous devez savoir sur la Balance

Tout cela s’explique par la forte présence d’ocytocine dans le cerveau féminin, une hormone dont le but est de favoriser la protection et l’attention envers les autres.

Lorsque la vie devient compliquée, lorsque le stress nous frappe et que les peurs nous saisissent, la femme cherche à se lier d’amitié avec d’autres femmes pour réguler ces peurs et parvenir à une complicité confortable avec laquelle se débarrasser des angoisses et relativiser les problèmes.

D’autre part, il faut souligner que l’amitié est une dimension qui apporte des avantages différents au sexe féminin – et en même temps complémentaires – à ceux de la relation de couple ou au lien avec un membre de la famille.

Si nous comptons sur une amitié solide et significative, nous savons que nous pouvons évacuer nos pensées et nos émotions sans être jugés, comme cela peut arriver si nous nous ouvrons avec un membre de la famille.

Nous savons également que les amis ne sont pas obligés de résoudre nos problèmes. Ce n’est pas leur travail et ils n’essaient pas. Nous devons simplement être écoutés et compris.

Conclusion
Avoir un cercle d’amitiés positives, solides et respectueuses est le secret de la santé et d’une vie pleine pour tous, hommes et femmes.
Cependant, chez les femmes, ce lien émotionnel est plus intense et nécessaire, car, avouons-le, rien n’est aussi thérapeutique que de prendre un café avec vos amis habituels afin que les problèmes disparaissent presque instantanément …

 

 

Share This: