Chaque signe du zodiaque a sa propre façon de gérer la douleur. Chacun souffre à sa manière. Certains préfèrent se taire et avaler jusqu’à ce qu’ils n’en puissent plus. D’autres, en revanche, sont de ceux qui choisissent d’en parler pour qu’au final cela ne fasse pas plus mal que nécessaire. Voici comment le Capricorne et la douleur sont liés :

Lorsque le Capricorne doit faire face à des sentiments de douleur interne, il le fait avec la plus grande discrétion. Être à la hauteur de sa personnalité. Ne pas attirer l’attention ou laisser des miettes en cours de route pour que les autres le suivent pour découvrir ce qui ne va pas chez lui. Le Capricorne porte bien son nom et garde tout. Ça ne dit absolument rien. Pour qu’il raconte ce qui lui arrive, cela prend beaucoup de temps, beaucoup de confiance et un miracle.

Le Capricorne est une personne qui préfère résoudre tout conflit de sa propre main, avant de devoir demander de l’aide et des conseils. Il sait que ses amitiés sont d’or dans ces moments-là. Il sait que les siens sont un pilier très fondamental pour combattre la peur et faire face à l’adversité, mais même ainsi, le Capricorne préférera toujours se taire. Ne rien dire. Laissez les autres deviner. Et attendez que le temps passe. Qu’il aille emmener l’angoisse ailleurs.

Mais le Capricorne n’est pas fait de pierre. Son visage n’est pas en fer. Leurs regards disent ce que leur bouche ne veut pas dire. Ses gestes ne montrent pas ce que son armure essaie de couvrir. Capricorne essaie de faire face à l’angoisse en étant soldat, mais même s’il lui est difficile de l’admettre, il fait mieux lorsqu’il est entouré de personnes qui l’aiment vraiment. Comme le Capricorne, il n’y en a pas deux pareils. Le changement ne changera pas. Mais faisant preuve de confiance et de bienveillance, il le dira. Ça c’est sûr. Capricorne, si tu veux tu peux.

Vous aimerez aussi   3 signes du zodiaque qui vont trouver leur âme sœur le 12 Septembre

Share This: