21d1

Vous savez comment vous parlez toujours de la façon dont vous détestez tout le monde? Le fait est que plus on vieillit, plus c’est réel.

Histoire vraie: Je n’ai plus vraiment d’amis. Je suis super proche de ma famille. Mes frères et sœurs et deux de mes cousins sont mes meilleurs amis. A part ça, je n’aime vraiment personne d’autre. Je ne parle à personne d’autre.

J’avais l’habitude d’avoir une tonne d’amis. J’étais tout à fait le papillon social. Je me suis fait des amis très facilement. J’ai trouvé une étroite amitié partout où je suis allé. Je n’ai jamais été timide. J’ai trouvé de bonnes personnes dans le monde. Je me suis senti béni.

J’ai confié beaucoup de choses importantes et importantes à deux ou trois personnes que je considérais comme mes meilleurs amis. J’avais l’impression qu’ils connaissaient mon âme à travers. Ils pouvaient me voir. Ils n’iraient jamais nulle part. Ils se levaient dans mon mariage. Nous aurions des enfants à peu près au même moment. Nous les élevons comme meilleurs amis.

J’étais complètement convaincu que ces personnes seraient dans ma vie pour toujours. Ils étaient aussi proches de la famille que des parents non sanguins pouvaient en avoir. Je les aimais même beaucoup plus que beaucoup de mes vrais parents.

Mais avec le temps, au fur et à mesure que je passais de l’école à un vrai travail, au fur et à mesure que je grandissais et grandissais, les choses ont changé. Chaque ami proche est parti. Chaque personne en qui j’avais confiance avec mon coeur l’a brisée. Ils sont partis. Toutes ces amitiés que je pensais ne pas pouvoir vivre sans fin.

Vous aimerez aussi   Le véritable amour n'apporte pas de tristesse, de déception, de douleur ou de problèmes

Je tiens à préciser que je ne blâme en rien les autres pour mon manque d’amis. J’ai évidemment joué un rôle critique dans la détérioration de ces amitiés. Mais au début, je me suis senti vraiment très content de tout. Il ne se sentait pas bien de perdre des amis.

J’avais l’impression de faire beaucoup plus d’efforts et de me donner beaucoup plus que je ne revenais. Je donnais 80% à leurs 20%. Dès que j’ai cessé de tout donner, les amitiés ont commencé à décliner.

En plus de cela, beaucoup de choses ont été faites. J’ai fait certaines choses. Quelques-uns de mes amis ont fait certaines choses. Et nous ne pouvions pas le dépasser. Aucun de nous n’a mis le travail pour réparer ce qui était cassé. Au lieu de cela, nous venons de partir.

C’est la chose avec les gens: ils partent toujours. Aussi déprimant que cela puisse paraître, je pense que beaucoup d’entre vous peuvent être liés à ce sentiment.

Je suis vraiment arrivé à la conclusion que plus on vieillit, plus il est difficile de se faire des amis car plus on vieillit, plus on se rend compte que l’on déteste tout le monde.

Et le plus étrange est que tout va bien.

Quand tu es jeune, tu veux juste être ami avec tout le monde. Nous nous soucions beaucoup trop de ce que les autres pensent de nous. Nous ferons beaucoup de choses honteuses, embarrassantes et autodestructrices pour faire en sorte que les gens nous ressemblent. Nous sommes désespérés de faire partie du club proverbial.

Cela nous rend plus enclins aux amitiés toxiques. Nous n’avons même pas les moyens de comprendre les signes avant-coureurs ou de reconnaître le moment où nous sommes traversés.

Vous aimerez aussi   Votre blessure émotionnelle la plus profonde, selon l'astrologie

À mesure que vous devenez plus mature, moins vous êtes prêt à faire face à ce problème. Pour moi, si quelqu’un veut être un fainéant, il peut partir en congé. Si quelqu’un ne va pas mettre le travail pour rendre notre amitié durable, ils peuvent aller en enfer. Je n’ai plus le temps pour les bêtises. Si cela signifie perdre des amis, je n’en ai pas fait de nouveaux, alors faites-le. Je m’en fiche.

Je préfère passer mon temps seul qu’avec quelqu’un qui me fait sentir seul.

Je suis arrivé au point où se faire de nouveaux amis ne figure même pas parmi mes priorités dans cette vie. J’ai vu comment les gens peuvent être. Je ne veux plus être impliqué dans cette tempête. J’ai passé à autre chose. Complètement et totalement dessus.

Terminé. Fini.

Je suis toujours une personne sympathique. Je discute avec les gens, je traîne avec les gens, je fais des choses avec les gens, mais je ne les laisse pas vraiment entrer. Je ne leur dis pas de secrets. Je ne deviens pas vulnérable.

Je suis passé le point de faire un nouveau meilleur ami. J’ai ma famille et je suis tout à fait d’accord avec ça. Aussi triste que cela puisse paraître, je suis bon. Croyez-moi, je vais bien.

Quand on arrive à un certain âge, se faire de nouveaux amis cesse d’être quelque chose qui vous intéresse. Parce que tu as déjà été là et que tu as fait ça, et ça a fini par sucer le gros cul.

Vous aimerez aussi   Voici ce que chaque signe du zodiaque mérite. Certains sont plus chanceux que d'autres.

Je suis sur cette terre depuis un quart de siècle, et si j’ai appris une chose, c’est que les gens sont les pires. Lorsque vous êtes un enfant, vous vous attendez à ce que les gens aient à cœur votre intérêt. Vous leur faites confiance avec votre coeur.

Lorsque vous vieillissez et que vous êtes encore plus blasé, vous commencez à voir la vérité: les gens sont presque entièrement égoïstes et personne ne se soucie de vous.

C’était étonnant de voir tant d’amis proches s’éloigner de moi avec une telle facilité. C’était une révélation cruelle, de regarder les meilleures personnes que je connaissais m’abandonner. Heureusement, cela m’a beaucoup simplifié.

Je me suis durci parce que je devais le faire. Vous ne pouvez pas survivre à cette population sordide sans peau épaisse.

Lorsque vous arrêtez de vous soucier des autres et que vous commencez à vous aimer, les choses changent vraiment pour le mieux. Un interrupteur se déplace quelque part sur la route entre l’âge adulte précoce et l’âge adulte réel.

Vous arrêtez de faire des choses pour faire plaisir aux autres et commencez à faire des choses pour vous faire plaisir. De nombreuses amitiés seront détruites par ce simple fait. Une fois que vous arrêtez de laisser les gens vous traiter comme des ordures, la plupart des gens ne vous voient plus.

Plus on vieillit, moins on cesse de chercher un ami chevronné. Au lieu de cela, vous commencez à vous améliorer.

Les amis vont vous quitter. Tu ne te quitteras jamais. C’est le vrai sh * t, n’est-ce pas?

Share This: