* Les gens intelligents restent cool

Un combat avec votre partenaire, un embouteillage interminable, ou une annulation de dernière minute – il y a beaucoup de choses qui peuvent déclencher la frustration ou la colère. Les personnes intelligentes perdent leur sang-froid et donnent parfois libre cours à leur rate, mais moins souvent que les personnes ayant un QI inférieur. Ils ont plus de maîtrise de soi.

C’est ce qu’une étude à long terme a montré à l’Université du Michigan, analysant 600 participants, leurs enfants et leurs parents pendant 22 ans. Les chercheurs voulaient savoir s’il existait un lien entre un comportement agressif et un quotient intellectuel faible. Les résultats de l’étude ont révélé que les enfants apprennent très tôt à réagir aux situations de conflit par la colère et l’agressivité. Grandir dans un environnement combatif et agressif empêche le développement du cerveau.

* Les gens intelligents ne pensent pas qu’ils sont meilleurs que les autres

Les personnes moins brillantes ont souvent une image inexacte de leurs propres talents. Ils ont tendance à penser qu’ils sont meilleurs que les autres. Selon une étude publiée dans le magazine Psychological Science, les personnes les moins intelligentes sont plus souvent homophobes ou racistes, et ont tendance à catégoriser les personnes prématurément. Ils sont également plus susceptibles de jeter les autres dans une mauvaise lumière tout en se gonflant. Les gens intelligents connaissent leur propre valeur et n’ont pas besoin de condescendre aux autres pour le prouver. Bien au contraire: ils sont plus enclins à aider les autres et à se réjouir du succès des autres.

* Les gens intelligents admettent des erreurs

Prendre la responsabilité de vos manquements et de vos débordements? Ceci est généralement considéré hors de question par les personnes ayant un QI inférieur. Ils préféreraient blâmer les autres pour leurs propres échecs. Le développement du cerveau chez les enfants dont les parents agissent comme des erreurs sont un péché cardinal est fortement impacté par le stress: ils grandissent en croyant que c’est la fin du monde d’admettre l’échec et la peur ultérieure de gâcher inhibe leur apprentissage. D’un autre côté, les gens intelligents ont appris à admettre leurs propres erreurs et à assumer la responsabilité de leur conduite. Ils ne voient pas les erreurs comme quelque chose de mauvais, nécessairement, mais souvent comme une chance d’apprendre et de grandir. Une autre étude de l’Université du Michigan a montré que les cerveaux des gens intelligents réagissent différemment aux erreurs que ceux des moins aptes.

Vous aimerez aussi   Le chemin que vous choisissez révèle votre personnalité et votre futur

* Les gens intelligents ont de l’empathie

Les personnes ayant un QI inférieur se préoccupent souvent uniquement de leurs propres sentiments et ne sont pas capables de se connecter aux besoins des autres. Cela a souvent à voir avec la capacité de faire preuve d’empathie, de se projeter dans l’expérience de quelqu’un d’autre et de la comprendre. L’empathie est essentiel pour des relations harmonieuses. Les gens moins intelligents ont du mal à reconsidérer leurs propres opinions, alors ils essaient simplement de convaincre les autres d’être d’accord avec eux. Ils ne remarquent généralement pas si une personne à qui ils parlent est plus intelligente qu’eux. Des chercheurs de l’Université Texas Tech ont montré dans une étude représentative que les personnes plus intelligentes étaient plus capables de reconnaître les sentiments des autres. Ces participants à l’étude avaient aussi tendance à être plus disposés à faire quelque chose de bien pour une autre personne, sans rien attendre en retour. Évidemment, les gens intelligents ne sont pas un groupe de «oui hommes», mais ils ont appris, peut-être dès leur plus jeune âge, qu’il est sûr d’ouvrir leur sens aux autres, de ressentir de l’empathie et d’offrir de l’aide. Il est logique que les gens qui grandissent avec des parents froids et non-empathiques n’apprennent pas ces compétences, et leur développement pourrait même être entravé par cette expérience de l’enfance. Après tout, vivre avec des parents qui ne sympathisent pas avec vous est effrayant et épuisant, ainsi qu’un mauvais exemple. Le cerveau de ces personnes a donc dû travailler plus dur pour survivre à un environnement froid (c.-à-d. Cacher leurs propres sentiments) qu’à apprendre à reconnaître les sentiments des autres.

Et quand ces enfants grandissent, ils ne s’attendent pas à ce que les gens autour d’eux aient des sentiments, ou savent comment les lire quand ils le font. En tout cas, il est clair que les relations amoureuses dans l’enfance, y compris la résolution constructive des conflits, font une énorme différence pour le développement du cerveau des enfants – et ont donc un impact sur toute la vie des gens! Mais d’un autre côté …

Vous aimerez aussi   les 20 lauréats du concours de la plus belle photo de naissance en 2018 qui prouvent que les mamans sont des héroïnes

* Les gens intelligents sont anxieux et méfiants

Oui, vous avez bien lu. Les gens intelligents ont tendance à s’inquiéter plus et prennent plus de temps pour se faire des amis. Ils ne font pas confiance aux gens aussi facilement. Et ils ont la capacité du cerveau à comprendre des contextes complexes et à projeter dans le futur – à imaginer tout ce qui peut mal tourner. Le revers de la médaille, c’est qu’ils sont également meilleurs dans le sournoisement, car cela implique de penser à travers des actions, d’inventer des faussetés et de planifier à l’avance, ce qui exige beaucoup de cerveaux. Les psychologues évolutionnistes ont fourni ce résultat à partir d’une enquête menée auprès de 15 000 personnes âgées de 18 à 28 ans. Mais malgré leur anxiété et leur manque de confiance, une fois que les gens intelligents ont tissé des liens d’amitié, ils ont tendance à être à plus long terme et plus stables que les relations moins intelligentes.

* Les gens intelligents sont en désordre

Le désordre n’est pas nécessairement un signe de paresse! Regardez les bureaux de vos amis et collègues et vous aurez une idée de qui est susceptible d’être intelligent ou non. Comme beaucoup d’études l’ont déjà montré, les gens qui accordent moins d’importance à l’ordre tendent à être plus créatifs, plus disposés à essayer quelque chose de nouveau, plus susceptibles de penser grand.

* Les gens intelligents  jurent plus

Les gens plus intelligents ne se fâchent pas aussi souvent que les moins intelligents. Mais quand ils le font, ils le font bien dammit! Ils jurent plus souvent et donnent libre cours à leur frustration. Cela peut sembler surprenant, mais une étude récente dans “Language Science” a révélé que jurer était un signe d’intelligence! Peut-être la différence est-elle de se défouler avec un peu de langage brut au lieu de violence ou de colère prolongée.

Vous aimerez aussi   Test: Qu'avez-vous vu en premier? - Votre réponse révélera quel genre de personne vous êtes vraiment

* Les gens intelligents sont des oiseaux de nuit

Un certain nombre d’études de la London School of Economics ont montré que les personnes intelligentes restent éveillées plus tard que les personnes ayant un QI inférieur. Les participants à l’étude avec un QI de 75 sont allés au lit avant minuit pendant la semaine, tandis que les personnes avec un QI de 125 s’endormaient à 12h30 la nuit en moyenne. Le week-end aussi, les plus intelligents étaient susceptibles de rester debout plus tard que les moins malins. (Il faut noter, cependant, que les sujets testés étaient tous des jeunes autour de 20 ans!)

* Les gens intelligents sont paresseux

Pensiez-vous cela? Les gens qui mentent parfois en ne faisant rien sont apparemment plus intelligents! Une étude de Florida Gulf Coast University suggère que les gens brillants utilisent leur temps paresseux pour méditer sur l’univers, tandis que les moins intelligents s’ennuient et ont besoin de faire quelque chose – souvent de l’activité physique – pour se distraire.

* Les gens intelligents utilisent le bouton snooze

Qui ne connaît pas cette situation: l’alarme se déclenche mais vous ne pouvez pas. Obtenir. Up. Au lieu de cela, vous appuyez sur le bouton snooze quelques fois (ou une douzaine) fois, en retardant le moment de la vérité aussi longtemps que vous le pouvez. Eh bien, vous n’avez pas besoin de vous sentir mal à ce sujet. Une étude publiée dans la revue “Personality and Individual Differences” a montré que les gens intelligents ignorent plus souvent leur réveil. Quelle bonne nouvelle!

Donc, si vous êtes un oiseau de nuit cool, méfiant, empathique, désordonné et paresseux qui aime dormir, vous pourriez être juste brillant. Et bien sûr, si vous n’êtes pas, ne vous inquiétez pas. Non seulement parce que les gens intelligents ont probablement moins de plaisir dans la vie (toute cette angoisse), mais aussi parce qu’il y a, en fait, beaucoup de lève-tôt lâches et confiants qui sont intelligents aussi 😉 L’essentiel est d’être soi-même, tout comme tu es.

 

 

 

 

Share This: