Il existe une alternative aux jouets coûteux: offrir à vos enfants des expériences et du temps de liaison plutôt que des choses pourrait être meilleur pour leur âme (et même leur cerveau)

Dans une étude récemment refaite en 2017, publiée dans The Journal of Social and Personal Relationships, des chercheurs ont interrogé près de 500 femmes âgées de 18 à 93 ans, leur demandant de répondre à cette seule question: «La plupart des gens se sentent aimés quand…» – et devinez quoi ? Les réponses les plus courantes n’avaient absolument rien à voir avec la réception d’un élément tangible.

« Notre recherche a révélé que les micro-moments de positivité, comme un mot gentil, câliner avec un enfant ou recevoir de la compassion font que les gens se sentent les plus aimés », l’un des auteurs de l’étude – Dr Zita Oravecz, professeur de développement humain et d’études familiales à la Pennsylvania State University – a déclaré à NPR.

En 2017, l’auteur psychologique Oliver James a expliqué au Telegraph: « Offrez un cadeau à une enfant de 2 ans et elle sera plutôt absorbée dans la boîte »

Il a souligné que les voyages entrent dans la même catégorie:

« C’est la même chose avec les enfants et les voyages. Nous devons les laisser explorer leurs propres façons de trouver l’émerveillement dans leur environnement. »

Il explique:

« Les sorties, les expériences et les vacances sont » appréciées par les enfants, à la fois dans le moment et longtemps après dans leur mémoire « , a expliqué le psychologue et auteur à succès Oliver James au Telegraph. » Il s’agit de parler de bêtises avec vos parents, de partager un la crème glacée et les moments où vos intérêts sont véritablement pris en compte. Donc, si vous allez dépenser de l’argent pour quelque chose, il est assez clair quelle option a le plus de sens.  »

Vous voulez une autre raison de voyager plus avec vos enfants? En fait, voyager ne fait pas que stimuler le bonheur de nos enfants, il peut aussi les rendre plus intelligents.

Vous aimerez aussi   Nous devons tous avoir un ami Lion dans notre vie

« Ce qui est moins largement connu, c’est que [les vacances] peuvent également faire progresser le développement du cerveau chez les enfants », a déclaré le Dr Margot Sunderland, psychologue pour enfants britannique, au Telegraph.

« C’est parce que, en famille [en vacances], vous exercez deux systèmes génétiquement enracinés profondément dans la région limbique du cerveau, qui peuvent trop facilement être » non exercés « à la maison. »

« Ce sont le système PLAY et le système SEEKING », a poursuivi Sunderland, expliquant que le système PLAY du cerveau « est exercé chaque fois que vous enfouissez les pieds de votre enfant dans le sable, les chatouillez sur le transat de la piscine ou les emmenez faire un tour sur le dos » . Le système de RECHERCHE s’exerce à chaque fois que vous partez à la découverte ensemble: la forêt, la plage, un joyau caché d’un village. Ainsi, lorsque vous emmenez votre enfant en [vacances], vous soutenez son envie d’exploration (système SEEKING), une ressource vitale pour bien vivre et sa capacité à jouer (système PLAY) », a-t-elle ajouté. «À l’âge adulte, cela se traduit par la capacité de jouer avec les idées – essentielles, par exemple, pour l’entrepreneur qui réussit.»

Oliver James a déclaré qu’il valait la peine de noter que les vacances «nous retirent physiquement de notre vie quotidienne très sous pression où tout le monde se concentre sur la réalisation des objectifs. Ce sont des moments où tout le monde peut se détendre et être ludique ensemble. »

Ce temps de jeu collaboratif – dépourvu de jouets et de technologies axés sur le solo – est « une expérience humaine cruciale, pour les enfants en particulier, mais aussi pour les adultes. Sans elle, la vie est très vide et sans joie », a-t-il ajouté.

Vous aimerez aussi   Comment un Cancer rompt avec vous selon l'astrologie

« Les enfants voient le monde différemment », a expliqué James. «Grâce à la consommation, par exemple, la façon dont les cafés français ont Orangina au lieu de Fanta est fascinante pour les enfants, et des détails comme ça resteront avec eux longtemps après la fin des [vacances].»

Share This: